Comment les conditions météorologiques affectent-elles les performances de votre drone?

Salut à tous,

Tout d'abord, je m'excuse par avance pour le long post.

La météo joue évidemment un rôle énorme dans la façon dont votre drone vole, mais on ne sait pas toujours comment et pourquoi certaines conditions affectent votre drone (en particulier pour les non-pilotes). Après des recherches en ligne sur ce forum, ainsi que chez des opérateurs expérimentés, j'ai compilé certaines conditions météorologiques que vous devriez surveiller lors de votre prochain vol. Je pense que le simple fait d’abattre les bases vous ouvrira un nouvel ensemble d’outils vous permettant d’être certain que votre prochain vol de drone ne se trompera pas à cause des conditions météorologiques.

Un disclaimer extrêmement important: le temps est capricieux. Aucune prévision ou météo ne sera jamais plus précise que ce que vous rencontrez sur le terrain. Cela dit, les prévisions peuvent s'avérer un outil extrêmement utile pour compléter votre planification, tant pour les opérations individuelles que pour la maintenance à long terme de l'équipement.

Si je manque quelque chose, s'il vous plaît faites le moi savoir!

TL; DR: 1. Températures chaudes et froides 2. Précipitations 3. Brouillard 4. Humidité 5. Vent. Utilisez votre bon sens et tout ira bien.

1. Températures chaudes et froides
Les environnements chauds et froids provoqueront des réactions défavorables pour divers composants de votre drone, ce qui réduira les performances de vol.

Si la journée est chaude, prévoyez des vols plus courts et des temps d’indisponibilité plus longs entre les vols.

Comment les conditions météorologiques affectent-elles les performances de votre drone? 2

Pourquoi? Dans des environnements plus chauds, vos moteurs devront travailler plus fort pour générer plus de portance, ce qui, sans surprise, entraîne des temps de vol plus courts. De plus, la chaleur générée pourrait potentiellement surchauffer les composants électroniques et / ou faire fondre les connexions câblées dans certains cas (il s'agissait d'une anecdote racontée par un opérateur expérimenté à qui j'ai parlé récemment). Prévoir des temps d'immobilisation plus longs entre les vols donne à vos appareils électroniques le temps de refroidir à une température plus stable avant de les reprendre.

Si la journée est froide, planifiez des vols plus courts et surveillez votre batterie de près pendant le vol.

Comment les conditions météorologiques affectent-elles les performances de votre drone? 3

Pourquoi? Dans des environnements plus froids, l'efficacité de votre batterie LiPo diminue. Il est également plus probable que votre batterie tombe en dessous de la tension critique qui coupera les moteurs / contrôleurs, il est donc préférable de ne pas repousser les limites de votre batterie par temps froid.

2. Précipitation
De toute évidence, les drones ne résistent pas bien sous la pluie, la neige fondue ou la neige fondue. Si vous êtes sur le terrain et qu’il pleut même légèrement, ne volez pas – cela ne vaut pas le risque.

Le contrôle de la probabilité et de l’intensité des précipitations vous aidera à prévoir les conditions les plus probables pour cette journée. J'insiste sur «très probablement» parce que, comme toutes les prévisions météorologiques, on ne peut jamais savoir ce qui va se passer. Cependant, en planifiant à l'avance, vous pouvez vous préparer au scénario le plus probable.

La plupart des gens ont entendu parler de la probabilité et de l’intensité des précipitations, mais je parierais que beaucoup ne savent pas vraiment ce que chacun signifie.

Probabilité de précipitation: La probabilité de précipitation est définie comme la probabilité de précipitation à l'heure et au lieu donnés. Il est calculé par deux variables: 1) la probabilité de précipitations nulle part dans la zone prévue 2) le pourcentage de la zone qui recevra des précipitations mesurables. Multiplier ces deux pourcentages ensemble donne la probabilité de précipitation.

Par exemple: supposons qu’il y ait 80% de chances qu’il pleuve dans 25% des cas à Los Angeles, en Californie. Il y a aussi 50% de chances qu'il pleuve dans 25% de Los Angeles, en Californie. Dans ce scénario, la probabilité de précipitations dans l’ensemble de la région de Los Angeles, en Californie, est de: (80% x 25%) + (50% x 25%) = 32,5%

Intensité des précipitations: L’intensité des précipitations est l’intensité prévue des précipitations, si elle devait se produire. Il est mesuré en unités de dBZ, allant de 0 (pas de précipitation) à 75 (plus forte précipitation).

Vous trouverez ci-dessous une échelle d'intensité de précipitations généralement acceptée que vous pouvez utiliser pour cartographier des plages quantitatives en une description qualitative.

Comment les conditions météorologiques affectent-elles les performances de votre drone? 4

Utilisez la probabilité et l'intensité des précipitations pour vous aider considérablement à planifier à l'avance le scénario le plus défavorable.

3. le brouillard

Comment les conditions météorologiques affectent-elles les performances de votre drone? 5

Le brouillard n’obtient peut-être pas la même attention que les précipitations, mais cela ne veut pas dire qu’il est tout aussi crucial de l’envisager. Les drones ne gèrent pas tout quelle sorte d'humidité, quelle que soit sa forme. J'aime penser de cette façon: ce n'est pas parce que le temps est nuageux que les coups de soleil ne se produisent pas. Ce n’est pas parce qu’il ne pleut pas que votre drone ne sera pas mouillé. Dans les deux cas, vous pourriez effectivement êtreplus susceptible parce que vous pourriez négliger les conditions.

Comment savez-vous qu'il pourrait y avoir du brouillard un jour donné? Regardez l'indice de visibilité. La visibilité est mesurée en tant que distance à laquelle un objet ou une lumière peut être clairement discerné. Elle est définie en miles ou en kilomètres en fonction de votre système de mesure. Si la visibilité est inférieure à 0,5 km, cela signifie que le risque de brouillard est élevé.

Le point également négatif sur le brouillard est que vous ne pouvez tout simplement pas voir votre drone après un certain point. Et, avec les lois en vigueur de la FAA, il vous est interdit de piloter votre drone au-delà de la ligne de visée visuelle (BVLOS).

Avec la partie 107, la FAA exige que vous ayez une visibilité de 3 milles depuis votre poste de contrôle!

4. humidité
Il existe une autre mesure météorologique qui peut rendre votre drone humide: l’humidité. L'humidité est définie comme la quantité de vapeur d'eau présente dans l'air et est exprimée en pourcentage de la quantité nécessaire pour saturer à la même température. Si l’humidité est proche de 1, cela signifie que votre drone pourrait revenir humide, même s’il est clair et qu’il ne pleut pas.

Bien que l’humidité ne pose pas autant de problème que les précipitations ou le brouillard, elle doit néanmoins être surveillée à long terme. Une utilisation à long terme dans des environnements humides aura un impact sur votre équipement même si vous ne le remarquez pas d'un vol à l'autre.

5. vent

Comment les conditions météorologiques affectent-elles les performances de votre drone? 6

Je ne veux pas insulter votre intelligence en expliquant ce qu'est le "vent". Au lieu de cela, je vais me concentrer sur l’aspect éolien que vous devriez rechercher.

La vitesse du vent étant plus élevée, il est plus difficile pour votre avion de conserver son positionnement, ce qui se traduit par des temps de vol plus courts, des prises de position moins précises et des manœuvres plus difficiles.

Cela a du sens: le vent est une force qui dit à votre drone de s’orienter dans une direction qu’il ne souhaite pas, il devra travailler plus fort pour maintenir la même stabilité.

Ne volez pas dans des rafales pouvant excéder la vitesse maximale de votre drone. Pour un DJI Phantom 4, c’est 36 MPH (en ATTI, pas en mode Sport). Pour un DJI Inspire, c’est 49 MPH.

La clé ici est de ne pas voler dans des conditions où des rafales peut dépasser la vitesse maximale de votre drone, pas seulement la vitesse moyenne du vent. Le vent moyen pour un jour donné peut être de 20 mi / h mais des rafales pouvant atteindre 40 mi / h. Cela signifie que vous pourriez vous en sortir pendant une seconde, puis perdre le contrôle complet la suivante, en insérant votre drone dans un objet proche tout en vous laissant sans défense. Le vent de toutes choses change de seconde en seconde, et vous ne savez jamais vraiment quand la situation tournera au pire. Si de fortes rafales se rapprochent de la vitesse maximale de votre drone, préparez-vous au pire.

Utilisez votre meilleur sens commun et tout ira bien

Je me risquerais à dire que de nombreux pilotes de drones connaissent la plupart, sinon la totalité, des informations présentées dans ce message. Si vous ne l’avez pas fait, j’espère que les informations que vous avez apprises pourront vous aider à voler plus en sécurité lors de vos futurs vols de drones.

En fin de compte, vous entendrez toujours des histoires sur la façon dont les opérateurs repoussent les limites des conditions météorologiques et s’en sortent bien. Dans certains cas, l’opérateur n’était pas nécessairement imprudent ou négligent. Certains pilotes expérimentés ont une sixième idée de la façon dont la météo affectera leurs aéronefs, ce qui leur donne une confiance accrue dans certaines situations que tout ira bien.

Cependant, chaque fois que vous entendez parler de voler par mauvais temps, vous en entendez quelques autres là où cela n’a tout simplement pas été le cas. Repousser les limites ne signifie pas que vous allez vous brûler à chaque fois, cela signifie simplement que vos chances de vous faire brûler augmentent. Et plus vous volez, plus les chances de gagner ne sont pas favorables.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire