DJI Mavic Air Review: Le meilleur argent de drone peut acheter – Drone Mavic

DJI Mavic Air Review: Le meilleur argent de drone peut acheter
- Drone Mavic 1

DroneX Pro Avis, Test et Meilleurs Prix 2020

DroneX Pro est un drone de précision spécialement conçu pour voler facilement, ce qui le rend idéal pour une utilisation en intérieur ou pour filmer les meilleurs moments de vos aventures. Sa structure pliable et son design léger en font un objet indispensable pour toutes vos activités !

DJI Mavic Air Review: Le meilleur argent de drone peut acheter
- Drone Mavic 2














Ne tournons pas autour du pot: le DJI Mavic Air est mon drone préféré. Ce n’est pas bon marché, mais c’est beaucoup plus abordable que les modèles haut de gamme de DJI (le Phantom 4 Pro se vend à 1589 £). Et il coche chaque case qui mérite d’être cochée.

Cela commence par sa conception ultraportable. Tout comme le superbe Mavic Pro de DJI, l’Air peut être plié pour un transport et un stockage merveilleusement faciles. Avec ses bras de rotor entièrement repliés, il est même plus petit que le Dinky Spark de DJI, mesurant seulement 168 x 184 x 64 mm, et à 430 g, il est également très léger.

Pourtant, cette petite taille ne signifie pas que les coins ont été coupés. Bien qu’il soit plus petit et moins cher que l’ancien Mavic Pro, il dispose d’un ensemble de fonctionnalités plus avancées et d’une meilleure qualité vidéo.

Revue DJI Mavic Air: Prix et concurrence

Cette qualité et cet ensemble de fonctionnalités avancées se reflètent dans le prix. À 769 £, le DJI Mavic Air est un achat sérieux et destiné à un usage amateur et semi-professionnel. A ce prix, l’essentiel de sa concurrence vient de la DJI stable des drones. Le DJI Mavic Pro, qui n’est pas aussi accompli ou compact, mais qui a une plus longue durée de vie de la batterie, peut être acheté pour un prix similaire de nos jours, tandis que le diddy DJI Spark, qui est limité à la vidéo 1080p mais qui est également génial, £ 350.

Peut-être que la concurrence la plus féroce pour le Mavic Air proviendra du nouveau Parrot Anafi, qui devrait offrir l’enregistrement vidéo 4K dans un boîtier similaire et coûtera environ 630 £.

Test DJI Mavic Air: Qualité d’image

Sur le papier, vous pourriez vous attendre à ce que le Mavic Air produise des images identiques à celles du Mavic Pro, car il utilise le même capteur 1 / 2,3 pouces, couplé à un objectif f / 2,8 qui a un champ de vision de 85 °. La fréquence d’images maximale n’a pas changé non plus: vous êtes limité à 30 images par seconde en 4K, bien qu’il existe désormais un mode ralenti 120 images par seconde disponible en 1080p.

Ce qui est différent, c’est que la caméra de l’Air est montée sur un cardan à trois axes complet, plutôt que sur l’unité à deux axes du Spark. Cela garantit que vos photos sont merveilleusement fluides et fluides, même dans des conditions de vent agitées.

De plus, l’Air code ses images à un débit binaire beaucoup plus élevé. Là où le Mavic Pro était limité à 60Mbits / sec, le nouveau modèle relève la barre à un remarquable 100Mbits / sec. Cela signifie que des détails beaucoup plus fins sont conservés; La vue d’ensemble peut ne pas être très différente, mais les scènes à faible contraste (comme les champs d’herbe ou les océans ondulants) ressortent avec une bien meilleure définition.

Il y a aussi de bonnes nouvelles pour les photographes d’images fixes, avec une large gamme de modes de prise de vue proposés. Je suis particulièrement fan du nouveau mode Panorama Sphère, dans lequel le drone pivote en place pour générer une vue à 360 ° de 32 mégapixels, que vous pouvez zoomer et déplacer dans l’application DJI Go. Les autres options incluent le HDR, le bracketing multi-exposition et les photos panoramiques verticales et horizontales.

Il faut dire que la qualité d’image fixe est bonne, plutôt qu’exceptionnelle: en particulier, les zones sombres peuvent devenir assez troubles et granuleuses. Cependant, vous pouvez éventuellement capturer au format RAW et, si vous profitez des fonctionnalités de bracketing du Mavic Air, vous pouvez utiliser un logiciel d’édition tiers pour combiner plusieurs expositions et créer de jolis composites.

Avis DJI Mavic Air: En vol

Un excellent appareil photo est une chose, mais si votre drone est une corvée à piloter, cela ne vous apportera pas beaucoup de joie. Je suis ravi de dire que ce n’est pas du tout le cas du Mavic Air: il est superbement nippy et réactif – pour ne pas mentionner agréablement silencieux – et vous pouvez choisir parmi trois façons différentes de le contrôler, selon votre préférence.

Le premier consiste à le piloter avec votre smartphone. Franchement, je ne pense pas que ce soit une expérience formidable: les commandes de l’écran tactile sont un peu poingues et imprécises, ce qui est en contradiction avec l’agilité du drone lui-même. Mais c’est bien d’avoir la possibilité.

La deuxième manière est via le mode «Smart Capture» de DJI. Cela peut sembler un peu un gadget, mais c’est assez amusant et impressionnant à regarder. Avec ce mode de contrôle activé, le drone vous regarde à travers son appareil photo et réagit à la façon dont vous agitez vos mains et vos bras: par exemple, vous pouvez faire un signe « V » avec vos doigts pour que le drone prenne un selfie, forme un rectangle avec vos doigts pour commencer à enregistrer la vidéo, ou simplement agitez votre main à dessein pour faire voler le Mavic Air. Vous ne pouvez pas faire décoller ou atterrir le drone sur votre paume, comme vous pouvez le faire avec le Spark, mais, quand même, c’est plutôt cool.

Ce qui nous amène à la troisième méthode de pilotage du Mavic Air: via la télécommande fournie. Cela peut sembler ennuyeusement conventionnel, mais cela vous donne le contrôle le plus précis et une bien meilleure portée. DJI dit que vous pouvez contrôler le Mavic Air jusqu’à 4 km de cette façon, mais n’oubliez pas que la loi britannique vous oblige à le garder à portée de vue à tout moment. Il vous permet également de basculer le drone en mode «Sport» haute performance, avec une vitesse maximale effrénée de 42,5 mph – bien que je suggère aux pilotes moins expérimentés de le laisser en mode standard, car il est extrêmement facile de détruire un drone en le plantant à haute vitesse rapidité.

Il n’y a pas d’écran intégré sur le contrôleur comme il y en avait sur la télécommande du Mavic Pro, mais il n’y a pas besoin car la télécommande est conçue spécifiquement pour que votre téléphone se clipse au bas du contrôleur entre les poignées. Ici, il montre une vue en direct de la caméra et donne accès aux différents paramètres et commandes de la caméra du drone. Dans une astuce particulièrement soignée, les joysticks jumeaux du contrôleur peuvent être dévissés et rangés dans de petits clips en caoutchouc sous les poignées, ce qui contribue à garder le Mavic Air facilement portable.

Quelle que soit la méthode de contrôle que vous choisissez, le drone est remarquablement solide dans les airs et vole avec un sens du but impressionnant, même par vent modéré. Il est équipé de capteurs d’évitement d’objet à l’avant et à l’arrière, ce qui vous aide à éviter des collisions coûteuses (le Pro n’a pu détecter que des objets devant lui). Avec des nerfs d’acier, j’ai testé cela à ma manière habituelle, en faisant voler le drone directement vers moi: bien sûr, peu importe la direction dans laquelle il se trouvait, le drone a fermement refusé de entrer en collision avec moi.

Revue DJI Mavic Air: Inconvénients et limites

Le Mavic Air a ses faiblesses. Je suis passé par des frottements de tête frustrants en essayant de savoir comment basculer entre le mode smartphone et le mode télécommande. J’ai également constaté que la couverture de cardan (qui protège le fragile stabilisateur à trois axes en transit) est un peu difficile à remettre en place une fois que vous avez fini de voler. Et sachez que ce point arrive très bientôt: le Mavic Air a un temps de vol évalué à 21 minutes, ce qui est un peu plus court que les 27 minutes du Mavic Pro. Enfin, si vous essayez de clipser un iPhone X dans la télécommande, vous constaterez que les poignées recouvrent la caméra Face ID, ce qui rend le déverrouillage de la chose un peu plus pénible qu’elle ne devrait l’être.

Revue Mavic Air: Verdict

Malgré quelques petits reproches, le DJI Mavic Air est un superbe produit. C’est un quadricoptère complet qui se pliera et se glissera dans un petit sac, ou même une grande poche. Vous pouvez le contrôler de manière traditionnelle, utiliser votre téléphone pour taper et voler facilement ou le diriger simplement en agitant les mains. Il vole à merveille et il tire simplement une superbe vidéo.

Encore une fois, ce n’est pas vraiment bon marché. Mais c’est un drone qui est capable de capturer des photos et des vidéos inoubliables que vous ne pourriez tout simplement pas obtenir autrement, et c’est très amusant de voler. Considérant combien vous pouvez payer ces jours-ci pour une caméra d’action autonome au sol, je dirais que le DJI Mavic Air est une affaire irrésistible.

0/50 ratings