Pas de zones Fly et géolimitation des drones?

26 janvier 2017 – Date de la dernière modification: 25 octobre 2019

pas de zone de vol dji en action

Une difficulté actuelle pour le profane, sans culture aéronautique est située entre toutes les zones interdites de survol en drone. Avec les fêtes de Noël, de nombreux drones ont fini sous les sapins et la liberté de voler doit être conciliée avec la sécurité. Suite à des incidents avec les drones, toujours avec les médias, sous la pression, avec les pouvoirs publics, qui sont légendés, et qui ont légiféré, certains grands fabricants de drones RTF, comme DJI ou Yuneec…, ont mis au point des systèmes de “No Fly Zones” (NFZ). Certains utilisateurs de lois ou professionnels s'en trouvent. Qu’en penser? Nous vous proposons une analyse à la suite.

Géolimitation et “No Fly Zones” (NFZ)

Geofencing in English peut se traduire par géorepérage en français. Il s'agit d'un logiciel de géolocalisation implémenté qui permet de surveiller à distance la position et le déplacement d'un objet, voir de prendre des mesures si la position ou le déplacement s'écartent de certaines valeurs avance. Dans le cas d'une dronegéolimitations automatiques de l’empreinte de décollage par exemple à proximité d’aéroports ou de survols de certains espaces ou zones. Ce sont les fameuses zones interdites de vol que les fabricants de drones comme DJI ou Yuneec mettent en place dans le contrôleur de vol des drones queils commercialisent. Les «zones anti-mouches» (NFZ) sont sensées limitant les risques de survie illégale et améliorer la sécurité aérienne. Par conséquent, amateur, vous pourrez découvrir, après l’achat de votre drone ou un cadeau offert pour votre anniversaire ou Noël que vous ne pouvez pas voler en drone chez vous, à cause de NFZ. C’est par exemple le cas dans le grand Paris. Comme professionnel, il est possible de s’affranchir de ces limitations, mais avec quelques difficultés à la clé, comme nous le verrons plus loin ..

NFZ Yuneec

nfz Yuneec

La présentation en ligne d'une carte interactive des NFZ par Yuneec n’est plus proposée aujourd’hui. La carte de Yuneec a présenté NFZ, sans détails sur la nature des zones. En ce début 2019, Yuneec Europe renvoie à OpenAIP: https://maps.openaip.net sans que ce soit sacré à quoi correspondant NFZ.

Sécurité passive, sécurité active et risque perçu?

Un dispositif comme les NFZ is the security passive by opposition to security is active to self-risking men to men with stratégies and men in men. Selon, Didier Delignières (Laboratoire de psychologie du sport, INSEP), diverses expériences sur une intervention, une sécurité dite passive, sur des matériaux, des dispositifs de sécurité, que l'on peut qualifier d 'intervention non-motivationnelle (risque) par rapport au risque encouru par l'usager. En conséquence, les sujets ont tendance à adopter des comportements plus risqués, ce qui se passe à long terme, à la hausse des accidents, voir de la morbidité. Ce phénomène, appelé compensation, ou conservation du risque, a été particulièrement étudié dans le cadre de la sécurité routière (Wilde, 1988). L’auteur cité par exemple un travail d’Aschenbrenner et coll. (1986), qui sont sont intéressés à l’influence de l’équipement des taxis munichois par le système de freinage anti-blocage ABS. Analysis of the statistics of a dummed vices of a's fabrique of sbs, in a 36s of experience, old play on a first hits, and tendent same to en avoir légèrement plus. Remarque sur les différences significatives, notamment au niveau de la vitesse moyenne des véhicules, plus élevés chez les conducteurs équipés d’ABS. Ce problème a été souvent souligné dans les activités de loisirs comme l’alpinisme ou la plongée subaquatique, où l’introduction de certains accessoires: crampons à 12 pointes, descendeurs métalliques, piolets-traction, etc… ou ordinateurs de plongée, réputés comme devant améliorer la sécurité, adoptant l’adoption de comportements dangereux, occultant l’apprentissage et le recours aux règles élémentaires de sécurité, et faisant apparaître un accroissement spécifique du nombre d’accidents. La «pierre angulaire» de la sécurité est donc constituée des actions de prévention et d’éducation face aux risques.

Les «zones anti-mouches» (NFZ), une sécurité passive qui ne responsabilise pas

Selon le principe de la compensation, ou la conservation du risque énoncé ainsi que la théorie homéostatique du risque (Wilde, 1988), approche cognitiviste de la prise de risque, dans notre domaine des drones, face à risque de collision avec un autre aéronef inutil, into user, be user of try, the penser of the “No Fly Zones” (NFZ) Mises à disposition par le fabricant. Protège contre la surtension d’un accident, de collisions et d’accidents. This is a self-adopting comportements and a has notly as self-controling at the air places, in the zones interdites, on a autre chose qui circulent et qui ont été surveillés moins. Au contraire, il s'agit d'une priorité, d'une politique de sécurité, d'un domaine de risque à l'autre qui devrait plutôt s'appuyer sur la sécurité active, c'est-à-dire de développer une formation pratique adaptée et une exploitation des retours d'expériences (RETEX ou REX), plutôt que sur la sécurité, dit passif.

Les limites des “No Fly Zones” (NFZ) en terme de fiabilité?

Chaque système de NFZ micrologiciel interne (firmware) installé au niveau du micrologiciel interne drone.

Aucune mise en garde liée à NFZ rien n'est précisée sur la page “Voler en toute sécurité” NFZ sur le site de Yuneec.

Extrait d'une mise en garde sur les NFZ DJI GEO sur le site de DJI

“… Le système DJI GEO est purement indicatif. La responsabilité de vérifier les sources officielles, les lois et les règlements en vigueur à l’utilisateur. Dans certaines situations, DJI a été choisi comme paramètre général globalement indiqué (distance de 2,5 km à proximité des aéroports) sans que cette distance soit précisée dans votre cas… .Parfois les zones ne récupèrent pas paramètres géospatiaux officiels par excès de prudence ou pour des raisons techniques… »

Un exemple, sur le forum d’entraide DJI: un utilisateur qui habite Virginie du Nord près de Washington DC, aux USA, rapporte (“NFZ incohérence. Help… ”) le pouvoir de ne pas faire son fils son nouveau drone Mavic Pro à cause des NFZ DJI GEO, alors que c’est possible avec son Phantom 4, dans la même zone. En fait, son Phantom 4 est équipé d'une version micrologicielle plus ancienne qui ne tient pas compte de nouvelles mesures prises par DJI sur les modèles plus récents comme Mavic Pro. Le diamètre de la NFZ DJI GEO a changé entre les deux générations de micrologiciels internes, ce qui lui a valu cette différence de traitement.

Video in English the New Arrangement prises par DJI concernant les NFZ DJI GEO.

De plus, les NFZ sont difficiles à mettre rapidement, aux niveaux local, régional, mondial, par les fabricants. Pour en juger, comparez par exemple les deux cartes des NFZ plus haut et la carte de restriction de survols en France pour les drones de lois situées en dessous, en fonction de vos zones habituelles de survols.

Carte interactive de restriction des survols en France pour les drones de lois de Geoportail.gouv.fr

This is interactive map on a your navigating out (Use your mouse and the + and -) a été conçue pour faciliter l'identification des zones autorisées ou non au survol.

ATTENTION:
Cette carte interactive est disponible en ligne sur Geoportail.gouv.fr (IGN). Une version simplifiée et facilement compréhensible des zones du territoire métropolitain.ais les vols de drones sont soumis à des interdictions ou à des restrictions de façon «permanente». Dédiée au grand public, elle constitue donc une simplification pour ceux qui n’ont pas acquis l’acquis de «culture aéronautique». L’attention des utilisateurs est particulièrement attirante sur les hélices privées qui ne sont pas affichées dans la version actuelle, et le contour des agglomérations qui est fourni. La couverture des régions d’Outre-mer (DOM-COM) devrait être proposée par la suite. L’intégration des zones privilégiées a également été supprimée », indique la DGAC.
Dans l'attente, pour consulter toutes les zones créées de manière temporaire, il convient encore de consulter le site Internet du Service de l’information aéronautique.

légende carte restrictions vol drones loisir

Au passage, les opérateurs de drones sont invités à signaler les éventuelles erreurs.

Comme nous avons pu lire plus haut dans les messages de mise en garde, certaines informations aéronautiques sont également primordiales pour préparer son survol en drone et les “No Fly Zones” (NFZ) sont très loin d’être suffisantes.

Pour mémoire, le SIA (Information Service Aéronautique) est la référence officielle en information aéronautique pour la France. Certaines informations sont primordiales pour préparer son survol drone, en KPM, voir des marées. Nous pouvons citer:

Détournement des “No Fly Zones” (NFZ) de DJI

Aujourd’hui, face aux contraintes que représentent les NFZ, certaines entreprises proposent de les contourner. Nous pouvons citer par exemple CopterSafe. Il s'agit de pirates installés en Russie qui ont traversé le site web, une offre de “packs” de “mods” ou “jailbreaks” de 200 à 500 $ US (169 à 422 €), selon le modèle DJI (du Mavic Pro, Phantom 4 à l'Inspire 2, en passant par Matrice 200/600) pour désactiver les restrictions liées à NFZ. Et plus grave de lever les limitations de hauteur de vol, mais aussi de vitesse en mode sport ou ATTI, avec un risque de surchauffe important des batteries LiPo dans ce dernier cas. Il semble que le contenu soit transformé en biais par le biais de composants logiciels et logiciels qui sont plug-and-play, modification physique pour le micrologiciel qui gère le GPS du drone.

Ce phénomène de «jailbreaking» est l’étape assez logique de certains consommateurs NFZ de DJI, de plus en plus restrictives.

DJI, leader mondial des ventes de drones est pris en quelle sorte, entre le marteau et l’enclume. C’est-à-dire les autorités qui veulent, de plus en plus, qui limitent les risques et les droits illégaux et ses clients, les propriétaires de drones, de plus en plus nombreux, qui veulent profiter de leurs achats, en toute liberté. Au passage, le plus souvent, les amateurs ne sont pas informés des possibilités de voler près de chez eux, avant l’achat d’une drone.

Il est précisé dans les FAQ du site de CopterSafe: «VOLER SELON LES LOIS LOCALES. Les modifications (mods) suppriment la limitation de votre drone, mais le vol réel est réalisé sous votre propre responsabilité et risque. Si vous volez en drone dans une NFZ, assurez-vous que vous êtes sûr de toutes les autorisations requises. Toutes les préparations de sécurité sont nécessaires. N’oubliez pas que la sécurité est la plus importante…. ”.

Sinon, l'autre exemple plus près de chez nous, la société française Flying Eye (drones Azur), dit constructeur de drones et produits de sécurité sur mesure, formaté de télépilotes professionnels, proposait un module micro désactiver les NFZ . Il était activé uniquement après le télépilote appuyait sur un bouton. Son coût était de 900 € HT. Ce dispositif était compatible avec les drones DJI Inspire 2, Phantom 4 Pro et même Mavic Pro. De plus, les limites de hauteur et de distance par rapport au point de décollage étaient conservées. De même, le "fail safe" et le "retour à la maison" restaient fonctionnels. Il semble que cette société ne commercialise plus ce dispositif depuis. In English, the link of presentation on the website n'est plus fonctionnel. This is not available in this article from the 10 September 2017.

Pour finir, après l’article en anglais: “Drone fabricant japonais DJI offre une prime pouvant aller jusqu’à 145 000 dollars pour l’information sur les vols illégaux en Chine "publié sur le site www.suasnews.com, Kevin Finisterre (Drone biz Department 13) aurait tout simplement trouvé le mot de passe, pour accéder à la base de données NFZ de DJI, sur GitHub, qui est un service Web d’hébergement et de gestion de développement de logiciels.

Tout ce que cela signifie que la possibilité de modification de l’informatique embarquée à bord des drones ou plus susceptible d’être modifiée contrôleur de vol. This première étape pourrait devenir un jeu sans fin, du chat et de la souris, entre DJI et pirates.

Il est rapporté dans un article en anglais sur Vice.com que Christian Struwe, responsable de la politique publique européenne chez DJI aurait précisé dans un courriel reçu: «DJI deconseille vivement toute tentative de sécurité, de sécurité et de respect de la sécurité. Désactiver de sorte que le comportement imprévisible du comportement soit désactivé par inadvertance drone”.

Victor Wang, directeur de la sécurité technologique chez DJI aurait déclaré aussi que «The modification non autorisée d'un drone DJI n’est pas recommandé, peut-être que l’instabilité du comportement pourrait se faire drone devienne dangereux…. DJI n'est pas responsable de la performance lors de la modification de drone et nous condamnons fermement drone à des fins illégales ou à l'utilisation non sécuritaire. "

Programme «Bug Bounty», récompenses de DJI et de l'expérience de Kevin Finisterre!

dollar US

Après l’article en anglais:Drone fabricant DJI offre une prime pouvant aller jusqu'à 145 000 dollars pour des informations sur les vols illégaux en Chine »publié sur le site www.suasnews.com, DJI offrait jusqu'à 145 000 $ (117 000 €) de récompenses, jusqu'au 31 décembre 2017, pour obtenir des informations sur les survols illégaux de drones en Chine qui s'étaient déroulés les 14, 17, 18, 21 avril 2017, à l'aéroport international Chengdu Shuangliu, principal aéroport de la province du Sichuan, malgré ses NFZ. Auparavant, le blocage de 10 000 passagers à l'aéroport a été repris. DJI qui a tout d'abord commencé par ses drones a été utilisé lors de ces incidents, devant les faits établis, une demande de suppression de l'application a été rendue inopérantes par NFZ. Nul n'est que prophète en son pays, même pas le leader mondial de la vente de drones. This situation va-t-elle entraîner le gain de charge en applications tierces par les produits DJI? L’avenir nous le dira.

Suite to its incidents for the security of the products, the brand on a same in son communiqué de presse in English of 28 August 2017: «DJI offre des récompenses« Bug Bounty »pour le signalement de problèmes liés aux logiciels», un programme de récompenses financières de 100 à 30 000 $ US for inciter plus spécialement les experts en sécurité informatique avec rapporter les bugs ou les failles de sécurité de ses logiciels.

Kevin Finisterre dans le cadre du programme “Bug bounty” de DJI: “Drone-Maker DJI propose un programme de primes pour les insectes, puis menace d'inspecter les insectes avec la CFAA "publié le 20 novembre 2017, sur le site d'informations techniques sur les nouvelles technologies" Tech Dirt (Saleté de technologie) ":

«DJI, la société chinoise qui fabrique la marque populaire de drones quadricoptère Phantom, a été informé en septembre 2017 que les clés du certificat“ wildcard ”(Un certificat Wildcard vous permet de sécuriser l’ensemble de vos domaines avec un certificat unique SSL) pour tous les domaines Web de l’entreprise et les comptes de stockage en nuage (cloud) sur Amazon Web. Ses services étaient donc exposés publiquement dans le code publié en ligne sur la plateforme de développement GitHub! Kevin Finister est un éditeur du livre de bord et des images téléchargées par les clients qui utilisent les drones. DJI, y compris les photos, les cartes d'identité. de conduire et des passeports (J’imagine that this documents to send the télépilotes professionalais, pour faire débloquer les NFZ de leurs drones par DJI). Certaines données comprenaient des journaux de comptes de comptes associés aux domaines gouvernementaux et militaires (Le télépilote militaire avec un drone DJI qui devient agent double malgré lui! ).

Finisterre a trouvé la sécurité après avoir commencé avec les systèmes de DJ sous le programme “Bug bounty” de DJI, qui a été annoncé en août 2017 et qui a été récompensé par des spécialistes en sécurité qui ont trouvé des failles de sécurité sur les produits DJI. Mais alors, que celui-ci finisse de s’affranchir de la sécurité, de la sécurité, de la sécurité, de la sécurité, de la sécurité, de la sécurité, de la sécurité, de la sécurité, de la sécurité, de la sécurité informatique et de la sécurité informatique,Loi sur les fraudes et les abus informatiques ou CFAA). DJI a refusé d’offrir une protection contre une action en justice dans le cadre de «l’agré final».

Alors Finisterre a abandonné le programme et publiquement publié ses résultats ici, avec un récit intitulé, "Pourquoi j'ai laissé tombé les 30 000 $ de prime de DJI." Au passage, DJI a également mis en place un programme de récompenses pour découvrir des failles de sécurité dans les produits, mais informez les spécialistes de la sécurité en informatique, faites de sorte que les rapports sur les failles de sécurité, mais sans prime financière en contre-partie….

Et nous en sommes là. DJI propose un programme de prime pour découvrir les failles avec un expert en informatique avec un rapport sur certaines vulnérabilités, et comprend la divulgation d’informations sur les clients de DJI. Au lieu d’être reconnu pour cette information et de la corriger, DJI a plutôt décidé d’utiliser la méthode forte et les menaces, ce qui a permis au public de savoir maintenant à la sécurité informatique de ses produits est mauvaise.

Les cas de désimlockage et de DRM, en termes d’analyse prospective

Il est toujours intéressant d'étudier des cas similaires, dans notre limitation technologique, dans d'autres secteurs d'activité une analyse prospective.

Lors d'un téléphone mobile subventionné, simulateur de téléphonie, bloque le plus souvent, pour garder captif, le consommateur qui a souscrit avec son contrat, un engagement de durée minimum (12 ou 24 mois). L’objectif est bien sûr n’est pas utilisé avec les services d’un concurrent. Certaines entreprises sont spécialisées dans le déblocage (désimlockage) des cartes SIM des téléphones pour contourner cette limitation. This last is legal quand l'utilisateur n'est plus lié contractuellement à des engagements. Cette activité commerciale à la limite de la légalité repose sur cette ambiguïté et parfois la mauvaise volonté de certains téléphonistes à fournir, dans les délais raisonnables, malgré la réglementation, les codes pour que leurs clients soient débloqués eux-mêmes leur téléphone mobile, en fin d'engagement, pour aller chez la concurrence.

Nous avons aussi évoquer la gestion de droits numériques “Digital Rights Management” (DRM) in English Objective Objective Objective Objective Recorder ”. chaînes payantes….

Comme les DRM ne sont pas fiables techniquement et régulièrement, les industriels de la production ont imposé l’interdiction de la loi française. DADVSI, voté en 2006, a également adopté certains usages légitimes.

Dans la pratique, on a empêché certains usages légitimes sur les contenus numériques, comme de faire une copie privée de la loi, de passer à un support par un autre exemple ou de passer du fichier à un proche comme sur the made with DVD, on a lu un DVD acheté dans le commerce sur un ordinateur équipé d'un système GNU / Linux.

Suite à l’action de l’association avril devant le Conseil d’État françaisais, celui-ci a rendu une décision qui limite certains effets néfastes de la loi DADVSI. En réaffirmant l’exception de décompilation, le Conseil d’État a retenu l’événement de contournement des Mesures Techniques de Protection des fins d’interopérabilité. De plus, il s'agit d'un droit de création et d'utilisation d'un logiciel libre pour le contenu protégé par DRM.

Les «zones anti-mouches» (NFZ) DJI GEO et les mises à jour des micrologiciels

Nous avons dit plus haut que les micrologiciels (firwares) implémentés dans les drones DJI, les NFZ appliquées et le volume d’être autorisé à être différents. En effet, le diamètre de la NFZ DJI GEO a changé entre les deux générations de micrologiciels internes, ce qui expliquerait cette différence possible de traitement.

This article is not available in January 2017 : “Processus de mises à jour DJI pour l’activation de mises à jour de logiciels et de micrologiciels“. Semble être d’identifiant l’utilisateur lié à un drone et de vérifier qu'il est équipé des dernières NFZ en vigueur. DJI coupé à distance le retour vidéo du jour drone et réduit l'enveloppe des NFZ à 50 mètres de rayon et à 30 mètres de hauteur. Ces limitations permettent de voler mais en mariage les évolutions du drone. Tous les drones de la marque DJI sont concernés par le haut de la page, ils sont équipés de contrôleurs de vol A3 et N3 et ils étaient auparavant contrôlés par des contrôleurs de vol Naza. Autre exemple récent drone DJI Spark qui va beaucoup plus loin dans les limitations. Communiqué de presse du 21 août 2017: «La mise à jour du micrologiciel de DJI Spark améliore la sécurité des vols», DJI précise: «…Si le firmware de l’appareil ou de la batterie n’est pas à jour du 1 er septembre 2017, le Spark ne pourra pas décoller… » On dirait que nous avons décidé de rendre ce dernier obligatoire afin de renforcer la fiabilité du produit et la sécurité.

Les «zones anti-mouches» (NFZ), parfois un parcours semé d’embuches pour le professionnel

Pour finir, selon les fabricants, si vous étiez professionnel, vous deviez suivre réellement un parcours du combattant afin de faire déverrouiller les NFZ implémentées en usine au niveau de votre drone. En effet, le télépilote professionnel disposer d’un dérogatoire qui lui permet de voler par exemple à proximité de l’aéroport, en cas de besoin, à passer d’un protocole d’accord avec son exploitant. Avec des NFZ, impossible de décoller, donc de travailler à proximité de l'aéroport il est pris en compte. La présentation de l ’accusé de réception de votre déclaration d’exploitant comme professionnel auprès de l’autorité régulatrice (En France, les DSAC, directions décentralisées et régionales de la DGAC) constitue le «sésame» demandé par le fabricant pour pouvoir bénéficier d'un déverrouillage des NFZ.

Déverrouiller les “No Fly Zones” (NFZ) DJI GEO?

carte nfz dji

Pour DJI, le processus peut être réalisé à distance, par Internet avec un compte utilisateur DJI authentifié, après production d'un justificatif comme professionnel (Read plus haut). This page is also available in the site: www.dji.com/fr/flysafe/geo-system.
Déverrouiller une zone d’autorisation (DJI GO) a un utilisateur DJI, une carte de crédit ou de débit valide, ou un numéro de téléphone. DJI ne collecte pas de données, ils sont vérifiés par un service tiers partenaire. La vérification est gratuite. Vous devez être déverrouillé dans une zone d’autorisation.
Lorsque votre drone (DJI GO), vous recevez un avertissement, vous permettant de déverrouiller la zone.

Page de déverrouillage des NFZ DJI GEO, une fois connecté à votre compte utilisateur DJI:
www.dji.com/fr/flysafe

procédure nfz dji

Une zone d’autorisation sans connexion avec le planificateur de vol est réalisée, en débloquant, par anticipation, sous votre propre responsabilité. Le planificateur de vol permet de déverrouiller une zone pour une période de 72 heures. Un maximum de 30 peuvent être alors programmés à la fois.
DJI GO, les utilisateurs verront s’ils affichent un avertissement concernant leur vol interdit. Exemple de zone interdite: Paris ou Washington D.C. Si vous êtes professionnel, vous êtes autorisé à survoler une zone interdite, dans ce cas, il faut contacter: flysafe@dji.com au préalable, en plus.

De plus en plus de professionnels se plaignent de bugs relatifs aux déblocages des NFZ, plus spécialement à la suite de micrologiciels (firmwares). Scénario S3 par exemple drone jamais jamais voulu décoller, malgré les procédures prévues et suivies. Cela fait peu de désordre quand cette situation est incontournable arriver devant le client, donneur d’ordre. Et sans oublier, les pertes financières et les temps qui sont consécutifs. D’autres n’étaient pas capables de décoller de zones pourtant normalement sans restriction.

Déverrouiller les “No Fly Zones” (NFZ) chez Yuneec?

A ce jour, pour Yuneec, aucune procédure n’est précisée sur leur site. Dans les faits, vous devez envoyer un justificatif comme professionnel (Lire plus haut) et signer un engagement contractuel à renvoyer. Par le passé, votre drone devait être expédié chez le distributeur européen, pour qu’un technicien agréé enlève ces limites d’emploi. Même chose, en cas de revente de votre drone à un tiers, pour remettre en place les NFZ ! Ce type de contraintes pouvait parfois immobiliser votre drone de nombreuses semaines, selon la période et la réactivité du service après-vente. Le centre SAV de Yuneec Europe est situé en Allemagne.

Depuis 2017, il était possible, comme opérateur de drone professionnel, de demander à votre revendeur habituel une clef de déverrouillage des NFZ livrée gratuitement sur une carte MicroSD, par Yuneec Europe (Allemagne), son fournisseur pour les pays européens hors Royaume-Uni, après avoir envoyé un justificatif prouvant votre statut (Lire plus haut) et après avoir signé un engagement contractuel à renvoyer. L’opération était ensuite réalisée par l’utilisateur lui-même, via l’interface GUI et le menu “Tools” (outils). Cela vous évitait un retour du drone en Allemagne ou en France et un délai supplémentaire d’attente. Mais, depuis l’été 2018, Yuneec Europe semble avoir fait machine arrière. En effet, la nouvelle procédure est de renvoyer le drone au SAV en Allemagne chez Yuneec Europe. Et le nouveau coût est de 249 € (Info datée de février 2019).

Par contre, contrairement au système de déverrouillage partiel et à la demande de DJI, les NFZ chez Yuneec sont totalement supprimées ! Aucune procédure ou demande n’est à effectuer ensuite. La politique de Yuneec repose sur la simplicité en termes de gestion des NFZ et la responsabilisation des professionnels qui ont un minimum de culture aéronautique, de par leur cursus de formation.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire