Transmission en direct (de la zone de drones à Soma FM)

Steve Roach "Live Transmission – De la zone de drones à Soma FM" 2xCD

Ce double CD, publié par Projekt en août 2013, retransmet une performance live de deux heures sur la radio de Drone Zone au SomaFM le 7 mai, station de radio célèbre sans internet basée à San Francisco. Lancée officiellement en février 2000, la zone de drones était sa première station. Animé par Rusty Hodge, le fondateur de SomaFM.com. Planifiée et discutée depuis quelques années pour créer une toute première transmission électronique en direct directement depuis le siège social de SomaFM, cette session en direct a été suivie deux jours seulement après le concert de Steve au festival AMBIcon 2013 applaudi à San Rafael, en Californie. Steve Roach s'est rendu au siège de SomaFM avec une version portable de son studio Timeroom. Écouter un flux en direct de cette performance a été pour moi une expérience vraiment magique qui résonne encore profondément. Maintenant, avec ce double CD, chaque connaisseur de paysages sonores ambiants fins est capable de transporter ces moments exceptionnels directement dans son propre environnement d'écoute. Emballé dans un élégant digipak à 6 panneaux comportant 4 photographies prises en direct par Rusty Hodge. Des crédits supplémentaires pour l’emballage comprennent Dawn Wilson-Enoch pour Spiral Fossil Photo et Sam Rosenthal pour la conception graphique.

"Dans la lumière du jour" dure 22 minutes et déclenche ce voyage inoubliable avec une atmosphère merveilleusement reflétante et fluide. Plus tard, un grondement cristallin occasionnel intervient et réveille le chaman primordial. Bientôt suivies par des magies de transe tribales doucement envahissantes, locomotrices, renforcées par des souffles énigmatiques. Un récit de voyage sonore absolument magnifique, reliant la cyber-réalité à une ancienne excursion. Avec des écouteurs, l'auditeur est immédiatement placé à la pointe des royaumes soniques transcendantaux, un véritable centre chamanique est de retour !!! Très probablement né sur les cendres de la pièce perdue "Light Of Day" de 2001. "Zone Of Drones" se calme, mais reste dans un gouffre mystérieux imprégné de drones montants, coloré ici et là par des fragments de haute technologie et gardé par une voix lointaine et fantasmagorique frisson. La pièce suivante, "Looking for Safety", se déroule avec des dérives du désert à la fois majestueuses et grandioses et panoramiques, magnifiquement en expansion et flottant à travers des cascades qui s’enlacent chaleureusement. Des rythmes hypnotisants de cyber-transe se joignent à la scène et interagissent à merveille avec des paysages évocateurs à l’écran large, vers la fin, plongeant de manière apaisante au sommet d’une flore et d’une faune fantastiques. Ultra immersif, 14 minutes et demie de bonheur auditif attend !!! Les souvenirs antiques de "Dreamtime Return" magique revivent … Des sons étonnants de fujara accompagnés d'oiseaux qui chantent et d'insectes mènent à "Reflecting Chamber" (le crédit source de fujara est attribué à Dirk Serries). Je suis toujours très fier d'entendre cet instrument dans la musique ambiante, car cette flûte populaire majestueuse aux basses profondes est un instrument natif des bergers slovaques, conservé pendant des siècles dans sa forme originale. Fujara disparaît lentement, entouré de drones gémissants, mais bientôt, le talent artistique du beat tribal, légèrement hypnotique (source originale de Byron Metcalf) vole la vedette, suivi de près par des écorces de didgeridoo. Perfection auditive intensément absorbante et puissamment magique, bienvenue dans le paradis tribal ambiant !!! À propos, différentes versions plus courtes de ce titre sont apparues pour la première fois sur le phénoménal album "Light Fantastic" en 1999. La version finale, "Kairos Portal", révèle à travers des drones en spirale mystérieuse, mais des impulsions lumineuses cyber-tech plus douces et plus douces envahissent et amalgamez avec précision avec des murs de drones monochromatiques (issus de "Resonation Portal") et menez à des points culminants hypnotiques au rythme rapide. Assez court, mais magnifiquement en expansion symbiote mindscape !!! Un superbe CD d’une heure, soigné dans les moindres détails avec une qualité sonore exceptionnelle, est certainement une autre preuve de la raison pour laquelle Steve Roach est l’un des géants incontestables du genre ambient. Il a recommencé!!!

Le deuxième CD s'ouvre avec "Vortex Immersion", une composition de 32 minutes et demie qui serpente tranquillement dans des royaumes cyberélectroniques doucement. Après 10 minutes, le rythme de transe apparaît lentement, bouge à des tempos toujours changeants, dégénère en mouvements rapides ressemblant à ceux d'une locomotive, puis disparaît, tandis que des courants synthétiques ondoyants et tordus se modifient et ondulent continuellement. Des transitions magnifiquement hypnotiques, richement parfumées en intensité et en mouvement, sont profondément intrigantes et vigoureusement aventureuses. La convergence électro-organique à son plus fort !!! "Westwind" se lance de manière attrayante et active avec une séquence nette et rapide se mélangeant, se dilatant, tourbillonnant, culminant et tournant autour du paradis analogique. Près de 17 minutes de brillance énergique et somptueuse! La version originale un peu plus longue de "Westwind" allume le fantastique album "Proof Positive". La grande finale du deuxième disque est assurée par "Today", une composition très spéciale dont la version originale a été enregistrée en direct le matin du 16 février 2013 et publiée le même jour en cadeau de téléchargement pour tous les fans de Steve Roach. Cette date marque également l'anniversaire de Steve et il a enregistré ce morceau avec son studio mobile en direct, qu'il a installé pendant quelques jours dans la maison vide de San Diego, où il a grandi. Préparez-vous pour l'excitation ultime d'écoute de 17 minutes qui est "aujourd'hui" !!! Des séquences étincelantes d'une expressivité envoûtante interagissent avec précision avec une splendeur atmosphérique flottante et balayante extrêmement évocatrice. Des cigales tranquillisantes émergent du calme nocturne. Des ombres de drones plus profondes se faufilent pendant les 6 dernières minutes. Cette piste capte magistralement des moments profondément évocateurs, où de longs souvenirs enfouis sont réveillés et font le pont avec la présence. Une immersion totale est garantie, un chef-d'œuvre !!! Maintenant, mes rêves de "Séquence de vie 2" sont révélés …

"Live Transmission" est sans aucun doute la crème de la crème de 2013 !!! Un ensemble de deux CD complet, vraiment monstrueux et complet, documentant de manière glorieuse des mondes sonores ingénieux de The Master qui se déroulent devant l'auditeur attentif. Chapeau à Steve Roach & Rusty Hodge !!!

Richard Gürtler (7 septembre 2013, Bratislava, Slovaquie)

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire